Tribune libre unitarienne, vol.6, no.1, 2010, numéro consacré à la question musulmane. 

Bienvenue à bord, par Léo Poncelet 

Ce présent numéro est orienté, toutes voiles dehors, vers la question musulmane, preuve que notre navigation à bord de notre trois-mâts dure toujours depuis plus de cinq ans, malgré parfois des vents contraires. Notre équipe de rédaction en avait lancé l’idée il y a presque deux ans, idée que je mijote depuis comme capitaine à la barre. On pourrait dire que ce nouveau numéro estival de la Tribune libre unitarienne est un repas cuisiné à bord,  composé de plats agencés avec bonheur.    

Chers lectrices et lecteurs, retrouvons-nous au cœur du navire dans le lieu de vie et de détente où la grande table garnie nous attend.    

D’abord, voilà l’apéritif du pasteur unitarien, Peter Morales. Il suscitera en nous l’appétit de mieux comprendre l’islam, qui reste un inconnu pour nous, parfois un inconnu suspect. Son apéritif incite à se débarrasser de notre inculture vis-à-vis de l’islam, à relativiser cette idée qui veut que nous soyons présentement confrontés à un « choc des civilisations ». Dans le creux du verre, on entrevoit que le problème se situe avant tout dans le monde musulman lui-même et que la solution viendra des musulmans eux-mêmes. Ceux-ci devront faire leurs propres réformes, un peu comme les chrétiens ont dû faire les leurs. 

André Serra, quant à lui, offre les entrées qui viennent éclairer avec sa jeunesse de coeur et sa patience de pédagogue les interrogations de Peter. Ses hors-d’œuvre comprennent un tour d’horizon des populations actuelles ayant pour religion l’islam, cartes géographiques à l’appui. Elles sont accompagnées d’un potage assaisonné d’une série de considérations sur les migrations musulmanes et leurs rapports avec les migrations humaines dans leur ensemble. André, ce camarade au visage toujours souriant, nous sert finalement un vin de derrière le fagot pour arroser le tout.  

Maintenant, arrivons au plat de résistance d’Hassan Jamali. Ayant vécu « l’arrachement » de sa culture d’origine, ce Québécois, qui s’autodéfinit comme un  Musulman en Occident , titre de son récent livre, nous offre ici un véritable plat de nourriture pour l’esprit. Ce plat est composé d’ingrédients qui nous amènent à mieux comprendre le monde musulman de l’intérieur et ses possibilités de réforme pour répondre au dictat du monde moderne.     

Fabrice Descamps, un ami de France, membre de l’équipe de la Tribune libre unitarienne depuis plusieurs années, y ajoute baguette et quelques fromages par sa narration de l’histoire des Mu’tazilites, rationalistes de l’islam des débuts.  

En guise de dessert, la pasteure Diane Rollert de l’église unitarienne de Montréal offre un vrai régal pour nos papilles gustatives par son nouveau regard sur le voile musulman au Québec, regard tout imprégné de son récent voyage en Turquie. 

Fabrice Descamps complète nos agapes avec un café à la saveur française sur le port de la burqa. 

Bienvenue à bord. Je vous invite à découvrir ces textes d’agréables lectures qui enrichiront nos réflexions sur la question musulmane.  

Tribune libre unitarienne, vol.6, no.1, 2010, numéro consacré à la question musulmane.