Tribune libre unitarienne, vol.2., no.2, 2006

PROJET DE RÉSOLUTION DES NATIONS-UNIES, commentaire par Normand Gosselin


J’endosse pleinement ton introduction (à la lettre ouverte de Saja), surtout au lendemain du massacre de Cana. La guerre, à mes yeux, sera toujours un crime contre l’humanité et la seule façon que j’aie pu imaginer qu’un jour il n’y aura plus de guerre serait que nous poussions dans le dos des Nations-Unies pour qu’elles passent une résolution qui dirait à peu près ceci:


« Toute personne membre d’un gouvernement ou membre de la direction d’une armée, qui vote pour le déclenchement d’une guerre devra elle-même aller au front. »  


Je suis convaincu que George W. Bush, Stephen Harper et tous leurs collègues dirigeants de pays, quels qu’ils soient, n’iraient pas risquer leur vie pour du pétrole ou pour quelques arpents de sable.  


Et si tu désires afficher mon « projet de résolution des Nations-unies » y’a pas de problème. Merci de te préoccuper ouvertement de l’avenir des enfants, où qu’ils soient dans le monde. Et rappelons-nous que les adultes sont d’anciens enfants…


Paru le 31 juillet, 2006

Tribune libre unitarienne, vol.2., no.2, 2006