Religion et spiritualité

par Paul-André Dupont

 

Pour moi, la spiritualité et la religion sont importantes, car je perçois la différence de leurs influences respectives dans ma vie.  Je peux les différencier ainsi. Je perçois dans la religion une perspective collective et dans la spiritualité une démarche plutôt individuelle.

 

Religion

 

Parlant de l’ensemble des pratiques et des croyances religieuses jusqu'à l’identification à la communauté religieuse, c’est alors que je me sens faire ‘parti de,’ ‘soutenu par’ cette communauté et c’est ainsi que découle les dictons, ‘ensemble, nous le pouvons’ et ‘plus jamais seul’.  De ces sentiments résulte une motivation naturelle de m’impliquer pour ainsi avoir un rôle à jouer dans la vie de ma communauté.  Non seulement je fais parti de, mais je prends maintenant action pour contribuer au bon roulement de la communauté. Je prends donc, soin de ma communauté.  Je peux alors dire, ‘J’ai de l’importance. Je suis non seulement aimé pour qui je suis, mais je suis apprécié pour ce que je contribue.’

 

La religion m’amène donc à une nouvelle ou différente compréhension de la vie sur des sujets importants tels, la mort, l’écologie, la justice, l’amour, les relations,  le deuil, la sérénité…et me donne aussi un nouveau sentiment d’appartenance, de structure, qui me guide par le partage des gens et de leurs expériences et les valeurs de la communauté.  Je me dis alors, ‘Je n’ai plus à découvrir seul mon but sur cette terre, car avec l’aide apportée des membres aux autres membres, nous découvrirons ensemble ce que nous croyons être important.’

 

Je ne peux oublier l’importance de deux actions fondamentales et traditionnelles dans toutes religions qui sont pour moi si importantes; la prédication, ou l’enseignement et la musique.  L’enseignement ou la prédication m’amène à me questionner sur les questions fondamentales de la vie et m’amène à apprendre de nouvelles perceptions alors que la musique ouvre mon âme à ma créativité, au sentiment intime d’unité et à l’expression de mes sentiments les plus profonds.

 

Spiritualité

Maintenant, pour ma définition de la spiritualité. Je prends part à plusieurs activités spirituelles telles que la méditation, la contemplation, le chant, la lecture et l’écriture, pour un but commun et c’est celui d’être moi-même, au meilleur de mon potentiel et d’être intérieurement libre de toute résistance et de peur, de souffrance et de désespoir, donc, en santé. Je prends soin de moi. Je reconnais qu’avec la vraie liberté vient la responsabilité. J’aurais  pu dire l’équilibre, ce à quoi je pense parfois. Mais, si je me base sur les gens qui m’entourent incluant que moi-même, je vous demande, qui est équilibré? N’avons-nous tous pas, dans notre liberté, une responsabilité envers nous-mêmes et la communauté humaine dans laquelle nous vivons?

Pour ainsi arriver à cet état d’âme et de bien-être, qui est d’être pleinement moi-même, libre et responsable, je cite les mots socratiques de Platon qui nous dit, Γνῶθι σεαυτόν ‘Connais-toi toi-même’, reprit si bien par Thomas Hobbes, un philosophe politique du 16e siècle, dans son Léviathan : « [Le précepte] nous enseigne que, par la similitude des pensées et des passions d'un homme et celles d'un autre homme, quiconque regarde en soi-même et considère ce qu'il fait quand il pense, opine, raisonne, espère, craint et sur quels principes, lira de cette façon et saura quelles sont les pensées et les passions de tous les autres hommes dans des situations semblables. »(1)

Donc, en suivant la direction de ces pensées, pour moi,  la spiritualité c’est les actions que je prends pour apprendre à me connaître, apprendre à m’accepter et m’aimer; pour ainsi me pardonner, et ensuite reconnaître mon besoin de changer et de me transformer en qui je suis réellement; une créature merveilleuse et unique qui vau de l’or pur; un fils de Dieu, cette énergie aimante et intelligente en qui toute chose trouve son ordre et sa raison. Par l’application des pratiques diverses et des principes que je considère fondamentaux à la vie humaine tels les sept principes unitariens universalistes et les principes de bases des fraternités universelles d’entraide, je demeure ouvert d’esprit, honnête et rempli de bonne volonté, pour ainsi être le plus serein possible en toutes circonstances, tout en étant moi-même.

  1. La valeur et la dignité intrinsèques de toute personne. 

  2. La justice, l'équité et la compassion comme fondements des relations humaines. 

  3. L’acceptation mutuelle et l’encouragement à la croissance spirituelle au sein de nos assemblées. 

  4. La liberté et la responsabilité de chaque personne dans sa recherche de la vérité, du sens de la vie et de la signification des choses. 

  5. La liberté de conscience et le recours au processus démocratique aussi bien dans l’ensemble de la société qu’au sein de nos assemblées. 

  6. L'aspiration à une humanité où régneront la paix, la liberté et la justice pour tous. 

  7. Le respect du caractère interdépendant de toutes les formes d’existence qui constituent une trame dont nous faisons partie. 

Il y aura toujours en moi, la réaction de ne dépendre d’aucun guide spirituel pour ainsi être mon propre guide, mais avec la pratique de ma spiritualité, j’ai découvert que seul je n’y arrivais pas et c’est pour cela que je reviens à la fraternité et à la communauté des religions et des mouvements d’entraides pour pratiquer ma spiritualité.

Je conclus en disant ces mots; je vois la religion comme étant ma relation avec les autres, en communauté, guidé par des principes à la fois divins et humains et je vois la spiritualité comme ma relation avec moi-même à l’écoute de ma divinité, ma puissance supérieure. Je crois que c’est en me concentrant sur ma spiritualité que je deviens un membre productif et aimé de ma communauté religieuse. J’ai besoin des deux, de la spiritualité et de la religion!

1. Hobbes, Thomas. Léviathan. 1651. P. 10. Site web: http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm       

 

V8N1-2 Tribune libre unitarienne vol.8 no. 1 et 2. 2013, numéro consacr´ au sprirituel et/ou au religieux.